INFORMATIONS

connexion au serveur . . .
connexion réussie_
recherche d'informations . . .
chargement en cours_

25 PERSONNAGES ACTIFS
6 SUPERVISEURS
0 joueur en ligne

Kate Ashcroft

Major Kate Ashcroft
Race: Humain
Spécialité : Renseignement
Equipe : SG-1
Niveau 1 - 118 XP
90 PV
Joueur VJedi Admin


Autres personnages
Venerable Jedi (Superviseur)


Description du personnage

Compétences

Equipement

Dossier médical

Etats de service

Rapports

Présentation du personnage





IDENTITE


Nom : ASHCROFT
Prénoms : Kathleen Lara Rachel
Date de naissance : 19/08/1982 (36 ans)
Lieu de naissance : Hereford, comté d’Herefordshire, Angleterre
Nationalité : Anglaise

Grade : Major
Corps : United Kingdom Special Forces (UKSF), Special Recon Regiment (SRR)
Affectation : Stargate Command (SGC), Cheyenne Mountain, Colorado (USA)




Situation familiale : célibataire
Père : Colonel Richard Ashcroft (décédé)
Mère : Amelia Ashcroft
Frère : Sergent-Chef Ed(win) Ashcroft

ETATS DE SERVICE

1998 : Welbeck Defence Sixth Form College, Leicestershire, UK
2000 : Royal Military Academy Sandhurst, Berkshire, UK
2001-2003 : Joint Services Command and Staff College, Berkshire, UK
2003 : Sort de l’école d’officier Sous-Lieutenant
2003-2006 : Operation Enduring Freedom, Moyen Orient
2005 : Promue Lieutenant 2006 : Sélectionnée pour rejoindre le SRR
2006-2007 : Entraînement spécifique SRR à Credenhill : techniques avancées de survie en milieu hostile, techniques avancées de surveillance et renseignement, techniques avancées de close combat et conduite rapide
2007-2018 : Nombreuses opérations clandestines au Moyen Orient, Amérique du Sud. Quelques missions au sein du Royaume Uni suites aux attentats de Londres de 2017.
2009 : Promue Capitaine
2016 : Promue Major
2018 : Intègre le programme Porte des Étoiles, affectée au SGC à Cheyenne Mountain.

katy regan | Tumblr


HISTOIRE

Née en 1982 à Hereford, Kathleen Ashcroft passa son enfance dans la petite ville de Credenhill, voisine d’Hereford et connue pour avoir été une base aérienne importante durant la Seconde Guerre Mondiale, puis pour être depuis l’un des lieux d'entraînement des forces spéciales britanniques. Coïncidence pour celle qui en fera partie quelques années plus tard ? Certainement pas. Issue de l’union assez banale d’une infirmière et d’un officier du SAS (Special Air Service), Kate grandit dans cette base militaire à laquelle était rattaché son père. Les récits de voyage - forcément très édulcorés - de son paternel lorsque celui-ci pouvait lui en compter, firent rapidement germer l’envie d’aventures et d’héroïsme chez la jeune Ashcroft, au grand regret de sa mère qui, voyant de jour en jour sa fille développer un engouement certain pour l’Armée, ne put que s’inquiéter de son avenir.

Mais l’arrivée d’un frère calma un peu, ou du moins très momentanément, le côté casse-cou de la jeune adolescente qui prit très à coeur son rôle de grande soeur, ne connaissant que trop bien les effets et difficultés d’un père absent chez un enfant. Très complices et protecteurs, tous les deux développèrent une relation assez fusionnelle et un esprit de fraternité très fort, Kate couvrant toujours les actions d’Edwin et réciproquement. Ils demeurent aujourd’hui toujours très proches même si leur métier respectif ne leur permet pas de se voir aussi régulièrement qu’ils le souhaiteraient. Le décès de leur père au cours d’une mission en 1999 les soudera d’autant plus.

L’année qui précéda ce drame, la jeune Ashcroft alors âgée de seize ans, fit son entrée au Welbeck Defence Sixth Form College, sous le regard fier et bienveillant de son père et celui plutôt soucieux de sa mère. Cela marquera son premier pas vers une carrière toute tracée dans la British Army, auprès de laquelle elle s’engagea en 2000 en intégrant la Royal Military Academy de Sandhurst, puis la Joint Services Command and Staff College, l’école des officiers, y sortant Sous-Lieutenant et dans le haut du classement.

Suite aux attentats du 11/09/2001, et la mise en place de l’Opération Enduring Freedom par les Américains et leurs alliés, Ashcroft est directement envoyée sur le terrain en sortie d’école, prenant part comme beaucoup d’autres à la guerre faisant rage au Moyen Orient. Elle y effectuera plusieurs tours entre 2003 et 2006, et les horreurs qu’elle sera amenée à faire et voir l’obligeront à se forger une carapace encore plus importante, et à expliquer sans détour ni langue de bois le métier à son frère désireux de suivre la même voie.

Quand bien même, pour rien au monde elle n’aurait arrêté à la fin de son contrat, trouvant en l’Armée un sens à sa vie, des valeurs communes et tenant absolument à marcher dans les traces de son père qu’elle sentait inexplicablement toujours près d’elle. À son retour de campagne, elle fut promue Lieutenant et passa les sélections dans l’espoir d’intégrer une branche des Forces Spéciales, le SRR : Special Recon Regiment, fraîchement créé en 2005. Constitué pour répondre à la demande d'une capacité de reconnaissance spéciale dans le monde entier, le régiment effectue une large gamme d'activités classifiées relatives à la surveillance clandestine et à la reconnaissance. Ashcroft fut parmi les femmes pionnières du service, celui-ci comprenant rapidement l’utilité de femmes dans le milieu du renseignement, celles-ci attirant beaucoup moins l’attention car se fondant plus aisément dans la masse.

Retournant dans la ville de son enfance, Kate suivit un entraînement spécifique s’étalant sur une période de deux années, entre Credenhill et des lieux tenus secrets. Techniques avancées de survie en milieu hostile, techniques avancées de surveillance et renseignement, close combat et conduite rapide de véhicules en tout genre au programme. Elle remit véritablement pied en zone de guerre à partir de l’année 2008, parcourant à nouveau le Moyen-Orient. Les opérations clandestines visant à appuyer le MI6 l’amenèrent également à sillonner le reste du globe, notamment l’Amérique du Sud et l’Inde. Elle opéra également au sein du Royaume, en appui du MI5 suites aux attentats de Paris en 2015 et ceux de Londres deux ans plus tard.

Ses états de service exemplaires la propulsèrent jusqu’au grade de Major puis son dossier termina sur la pile de ceux étudiés pour le recrutement des effectifs du tout nouveau programme Porte des Étoiles géré par l’ONU. Sélectionnée pour ses compétences, sa discrétion et ses facultés d’adaptation à tout type de milieu, Ashcroft quitta sa chère Angleterre pour le pays d’Oncle Sam où on la briefa sur la situation, et la forma sur le rudiment des technologies aliens, avant d’être affectée à la base de Cheyenne Mountain.

Pin by Winter Austin on Jo | The last ship, Bridget regan, Ship